Vous êtes ici :  Accueil  >  Mission et services  >  Historique de la Sûreté  >

Les dirigeants de la Sûreté du Québec depuis 1870

Dirigeant sq

Juge Pierre-Antoine Doucet (1870-1877)

Commissaire de la Police provinciale de Québec, Québec

Âgé de 55 ans au moment de sa nomination, monsieur Doucet demeure en poste durant sept ans. Il est greffier de la paix à Québec et membre du Bureau de police de la Ville de Québec avant de cumuler les fonctions de commissaire et de juge des Sessions de la paix. Les surintendants Ludger-Napoléon Voyer et Henry Heigham sont ses adjoints. Il meurt en 1878.

Dirigeant sq

Lieutenant-colonel Jean-Baptiste Amyot (1877-1878)

Commissaire de la Police provinciale de Québec, Québec

Monsieur Amyot, qui est aussi avocat, assume la fonction durant un an. Il est alors âgé de 34 ans. Au cours de sa carrière, il dirige de 1870 à 1871, à titre d’officier de milice, une compagnie de miliciens lors de l’expédition de la rivière Rouge au Manitoba. Il est assisté du surintendant Émile Bureau. Il décède à Québec en 1913. Il est alors adjoint au shérif du district judiciaire de Québec.

La Police provinciale ayant été temporairement abolie en 1878, ceci explique qu’il n’y ait pas de directeur de 1878 à 1880.

Dirigeant sq

Juge Alexandre Chauveau (1880-1899)

Commissaire de la Police provinciale de Québec, Québec

Âgé de 33 ans lors de sa nomination, monsieur Chauveau demeure en poste durant près de 19 ans. Il est en même temps juge des Sessions de la paix et, précédemment, avocat (1868), politicien (1872) et ministre (1870). Les sergents Édouard Harpe et Michael Burke le secondent. Le 7 mars 1916, il meurt à l’âge de 69 ans.

Dirigeant sq

Augustin McCarthy (1902-1932)

Chef de la Police provinciale de 1902 à 1922 et chef de la Sûreté provinciale à Québec de 1922 à 1932 - direction conjointe

Nommé à l’âge de 45 ans, monsieur McCarthy demeure chef durant près de 30 ans. Il entre comme constable de la Police provinciale de Québec en 1888 et devient sergent en 1899. Il est l’un des collaborateurs du chef des détectives provinciaux à Montréal, Peter Kenneth McCaskill. À compter de 1922, il partage ses fonctions de chef avec son homologue de Montréal, Dieudonné Daniel Lorrain. En 1931, alors en préretraite, il est assisté à Québec par un sous-chef, Léon Lambert. Il décède le 4 mars 1932, à l’âge de 75 ans.

Dirigeant sq

Dieudonné Daniel Lorrain (1922-1928)

Chef de la Sûreté provinciale à Montréal, direction conjointe

Âgé de 51 ans lors de sa nomination, monsieur Lorrain quitte son poste près de 6 ans plus tard. De 1917 à 1922, il dirige le Bureau des détectives provinciaux à Montréal, en remplacement de Peter Kenneth McCaskill. Il partage sa fonction avec son collègue Augustin McCarthy à Québec. Il meurt le 30 septembre 1952 à l’âge de 81 ans.

Dirigeant sq

Me Maurice-Charles Lalonde (1929-1936)

Chef de la Sûreté provinciale, Montréal — direction conjointe jusqu’en 1932

Nommé à l’âge de 34 ans, monsieur Lalonde, un avocat de formation, demeure en fonction durant plus de 7 ans. Il est assisté de Léon Lambert à Québec et de Louis-Jean Jargailles à Montréal comme chef des détectives. Au cours de sa carrière il fut également officier de milice. En 1973, il meurt à Saint-Vincent-de-Paul (Laval) à l’âge de 79 ans.

Dirigeant sq

Me Philippe Aubé (1936-1937)

Chef de la Sûreté provinciale, Montréal

Âgé de 39 ans lors de sa nomination à titre temporaire, monsieur Aubé, un avocat de formation, demeure en poste durant 1 an. Il est secondé par Léon Lambert à Québec. Il est nommé juge de la Cour du bien-être social en 1957. Le 26 juillet 1961, il décède à l’âge de 64 ans.

Dirigeant sq

Lieutenant-colonel Philippe-Auguste Piuze (1937-1940)

Commissaire de la Sûreté provinciale du Québec, Montréal

Nommé à 48 ans, monsieur Piuze assume cette fonction durant un peu plus de 2 ans. Militaire de carrière, il occupe aussi des postes importants dans les pénitenciers et les prisons. Il est assisté de Léon Lambert, commissaire adjoint, et de Me Redmond Roche, surintendant à Montréal. Il meurt à l’âge de 78 ans, le 8 septembre 1967.

Dirigeant sq

Me Marcel Gaboury (1940-1944)

Directeur de la Sûreté provinciale du Québec, Montréal

Nommé à l’âge de 39 ans, monsieur Gaboury, un avocat de formation, reste en poste durant 4 ans et demi. Il est secondé par le directeur adjoint Léon Lambert, à Québec et les directeurs adjoints suppléants Louis-Jean Jargailles à Montréal et Me Bernard Sarrazin, à Québec. Ce dernier est remplacé par Henri Charland en 1942. Nommé juge en 1961, il prend sa retraite deux décennies plus tard. Il décède le 3 novembre 1993 à l’âge de 93 ans.

Dirigeant sq

Me Joseph-Paul Lamarche (1944-1950)

Directeur de la Sûreté provinciale du Québec, Montréal

Âgé de 59 ans lors de sa nomination, monsieur Lamarche, avocat de formation, reste en poste durant plus de 6 ans. Il est assisté par les directeurs adjoints suppléants Hilaire Beauregard, à Montréal et Henri Charland, à Québec. Alors qu’il est en fonction, il décède le 20 décembre 1950 à l’âge de 65 ans.

De 1951 à 1954, le poste de directeur demeure vacant. Hilaire Beauregard dirige à Montréal et Léon Lambert, à Québec.

Dirigeant sq

Hilaire Beauregard (1954-1960)

Directeur de la Sûreté provinciale du Québec, Montréal

Nommé à l’âge de 51 ans, monsieur Beauregard demeure en fonction durant 5 ans et demi. Pendant 4 ans, soit de 1951 à1954, il assume l’intérim comme directeur de la division de Montréal. Policier de carrière à la Sûreté, il est aussi propriétaire d’entreprises. Entré à la Sûreté en 1936 comme détective, il gravit les échelons rapidement, jusqu’en 1940. Après une absence de 5 ans, il revient à la Sûreté en 1945 comme directeur adjoint suppléant à Montréal. Il est assisté de Léon Lambert, directeur adjoint à Québec et de Léopold Trottier, directeur adjoint suppléant à Montréal de 1956 à 1960. Il décède à l’âge de 67 ans, le 27 juillet 1970.

Dirigeant sq

Josaphat Brunet (1960-1965)

Directeur général de la Sûreté provinciale du Québec, Montréal

Nommé à l’âge de 58 ans, en août 1960, monsieur Brunet assume le poste durant un peu plus de 5 ans. Il est secondé par le directeur général adjoint Léopold Trottier à Montréal et par les directeurs adjoints Jean-Paul Dessureau, à Montréal et Lucien Descent, à Québec. Policier retraité de la Gendarmerie royale du Canada, il devient chef de la sécurité à la Banque canadienne nationale, avant d’être nommé à la Sûreté, en août 1960. Il décède le 6 juillet 1974 à l’âge de 71 ans.

Dirigeant sq

J.-Adrien Robert (1965-1968)

Directeur général de la Sûreté provinciale du Québec, Montréal

Âgé de 59 ans lors de sa nomination, monsieur Robert reste en poste pendant 3 ans. Il est assisté par les directeurs généraux adjoints Roméo Courtemanche, de 1966 à 1968 et Maurice St-Pierre, en 1968 ainsi que par les assistants directeurs Jean-Paul Dessureau à Montréal et Lucien Descent, à Québec. Policier de carrière, il est d’abord constable à la Sûreté en 1930 puis détective en 1934. Il quitte en 1936. Il occupe le poste de chef de la police municipale de Hull pendant 25 ans, puis celui de directeur de la police de Montréal de 1961 à 1965. Il décède à l’âge de 63 ans le 26 mai 1970.

Dirigeant sq

Maurice St-Pierre (1969-1973)

Directeur général de la Sûreté du Québec, Montréal

Nommé à l’âge de 49 ans, monsieur St-Pierre demeure en poste durant près de 5 ans. Policier de carrière, il fait partie de la Police de Montréal à compter de 1941 (constable), jusqu’en 1968 (directeur adjoint). Il entre à la Sûreté du Québec en octobre 1968 comme directeur général adjoint, pour être nommé directeur général, le 1er janvier 1969.

Dirigeant sq

Paul-A. Benoît (1973-1974)

Directeur général de la Sûreté du Québec, Montréal

Âgé de 53 ans lors de sa nomination, monsieur Benoît occupe le poste pendant un peu plus d’un an. Policier à la Sûreté du Québec depuis janvier 1943, il accède successivement aux fonctions supérieures et à partir de 1971, devient directeur général adjoint aux opérations, puis directeur général, le 16 juillet 1973. Il prend sa retraite de la Sûreté du Québec en octobre 1974, après 32 ans de service, et devient sous-ministre associé au ministère de la Justice. Il est responsable de la Direction générale de la sécurité publique jusqu’en décembre 1979, moment où il prend sa retraite. Il décède à Longueuil le 24 mars 1984 à l’âge de 63 ans.

Dirigeant sq

Jacques Beaudoin (1974-1988)

Directeur général de la Sûreté du Québec, Montréal

Nommé directeur général en octobre 1974 à l’âge de 39 ans, monsieur Beaudoin reste en poste pendant 14 ans, le plus long directorat de l’histoire de la Sûreté contemporaine. Policier de carrière à la Sûreté du Québec, il entre comme gendarme en 1958 et occupe diverses fonctions policières à Québec, Sept-Îles et en Gaspésie. Il est ensuite instructeur à l’Institut de police du Québec, puis responsable du Service de la formation et du perfectionnement, qu’il contribue à mettre sur pied. Il est nommé directeur général adjoint en 1973. Il prend sa retraite en octobre 1988 et occupe le poste de sous-ministre au ministère de la Sécurité publique jusqu’en novembre 1991.

Dirigeant sq

Robert Lavigne (1988-1995)

Directeur général de la Sûreté du Québec, Montréal

Âgé de 46 ans lors de sa nomination en 1988, monsieur Lavigne occupe la fonction de directeur général pendant 7 ans. Il entreprend sa carrière de policier à la Sûreté du Québec en 1962. C’est l’Abitibi-Témiscamingue qui l’accueille pendant une quinzaine d’années. À partir de 1977, il est successivement conseiller en police autochtone, commandant adjoint au district de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nouveau-Québec, commandant au district de l’Outaouais, responsable du Service de l’emploi et du placement à Montréal et responsable du Service des mesures d’urgence. En 1986, il est promu directeur général adjoint à la Surveillance du territoire, puis en 1987, adjoint exécutif du directeur général.

Dirigeant sq

Serge Barbeau (1995-1996)

Directeur général de la Sûreté du Québec, Montréal

Nommé directeur général en janvier 1995 à l’âge de 46 ans, monsieur Barbeau occupe cette fonction durant un peu plus d’un an. Il débute sa carrière comme patrouilleur au poste de Campbell’s Bay dans l’Outaouais en 1967. Il devient enquêteur en 1969 et occupe les mêmes fonctions entre 1971 et 1973 au poste de Sainte-Julie. Il est ensuite nommé adjoint au responsable du poste de l’Assomption en 1972. Il dirige les postes de Fort-Georges et de Campbell’s Bay. Il agit à titre d’officier des ressources humaines dans le district de l’Outaouais. Il est ensuite nommé commandant adjoint du district de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nouveau-Québec, avant d’assumer le commandement de l’Unité d’urgence du district de Montréal. Nommé directeur des relations communautaires en 1987, il assume cette fonction jusqu’à sa retraite en avril 1994. Avant son retour, le 16 janvier 1995, à titre de directeur général, il enseigne au collégial et fonde une entreprise de consultation en gestion policière et en sécurité publique. M. Barbeau est titulaire d’une maîtrise de l’École nationale d’administration publique et fut le premier directeur général à détenir une formation universitaire de ce niveau. Il cesse d’occuper ses fonctions le 18 octobre 1996 pendant que se tient la Commission d’enquête chargée de faire enquête sur la Sûreté du Québec, présidée par le Juge Lawrence Poitras. À son départ définitif le 13 mars 1998, il est nommé membre et vice-président de la Commission québécoise des libérations conditionnelles jusqu’en septembre 1998. Par la suite il retourne à la consultation et l’enseignement.

Dirigeant sq

Guy Coulombe (1996-1998)

Directeur général de la Sûreté du Québec, Montréal

Sociologue de formation et gestionnaire, Monsieur Coulombe, fonctionnaire de carrière et dirigeant d’entreprises québécoises publiques et privées dirige la Sûreté du Québec pendant 2 ans. Il est successivement secrétaire général du gouvernement du Québec (1975), président directeur général de la Société générale de financement (1978) puis d’Hydro-Québec (1982) et président de la papetière Consolidated Bathurst (1988). Le 20 novembre 1996, âgé de 60 ans, il prend la direction de la Sûreté du Québec, de façon intérimaire puis est confirmé dans son poste de directeur général le l3 mai 1998, fonction qu’il occupe jusqu’en novembre. Par la suite, il devient directeur général de la Ville de Montréal (1999) et ensuite présidera une Commission gouvernementale sur les forêts publiques du Québec (2003).

Dirigeant sq

Florent Gagné (1998-2003)

Directeur général de la Sûreté du Québec, Montréal

Sociologue de formation, monsieur Gagné est sous-ministre de la Sécurité publique du Québec depuis 1994 lorsqu’il prend la direction de la Sûreté du Québec le 5 novembre 1998, à l’âge de 53 ans. Il demeure en poste durant 5 ans. Auparavant, il est sous-ministre des Affaires municipales (Québec) à partir de 1989 où il était sous-ministre adjoint depuis 1983. Il a débuté sa carrière comme fonctionnaire fédéral et est entré dans la fonction publique du Québec en 1973. Il demeure directeur général de la Sûreté du Québec jusqu’en juin 2003 et poursuit sa carrière au gouvernement du Québec où il est nommé sous-ministre des Transports le 6 octobre 2003.

Dirigeant sq

Normand Proulx (2003-2008)

Directeur général de la Sûreté du Québec, Montréal

Policier de carrière, monsieur Proulx est entré à la Sûreté en 1973. Nommé caporal en 1985, il devient sergent en 1986 et dirige le poste de La Sarre. Promu lieutenant, il assume la direction de la protection des personnalités en 1988. En 1992, il est nommé capitaine et il est responsable de la planification des opérations en sécurité routière, puis chef du Service des relations avec les municipalités à Montréal. Promu inspecteur en 1993, il dirige le Bureau de la Surveillance du territoire du district de Montréal. En 1995, il obtient le grade d’inspecteur-chef et est nommé commandant de ce district. En 1996, il est nommé directeur général adjoint de la Grande fonction du développement et des affaires institutionnelles. Il est promu directeur général le 25 juin 2003. Il a acquis une formation en administration et en comptabilité à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue ainsi qu’à l’École des hautes études commerciales de l’Université de Montréal. Il est diplômé en gestion supérieure du Centre international de recherches et d’études en management affilié à l’École des hautes études commerciales. Il est directeur général de la Sûreté du Québec jusqu’en juillet 2008.

Dirigeant sq

Richard Deschesnes (2008-2012)

Directeur général de la Sûreté du Québec, Montréal

Policier à la Sûreté du Québec depuis 1980, monsieur Deschesnes occupe la fonction de directeur général depuis le 1er juillet 2008. Au cours de sa carrière, il a occupé diverses fonctions dont celles d’agent patrouilleur au poste de l’Étape, adjoint opérationnel, chef d’équipe et enquêteur au poste de Notre-Dame-du-Lac. En 1989, il devient directeur du poste de Havre-Saint-Pierre. Promu lieutenant en 1992, il est adjoint au responsable du Bureau de la surveillance du territoire, dans le district de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nouveau-Québec. En 1995, il devient officier spécialiste en sécurité publique. Il obtient ses grades de capitaine et d’inspecteur alors qu’il est commandant de l’Unité d’urgence de la région est, de 1996 à 1998. En 2000, il est nommé coordonnateur de l’opération de sécurité du Sommet des Amériques pour l’ensemble de la Sûreté. Par la suite, il devient conseiller à la Direction des enquêtes sur les crimes majeurs. Il est promu inspecteur-chef en 2002 et il occupe la fonction de directeur de l’Emploi et du placement. Au cours de la même année, il devient directeur du Soutien à la gendarmerie. En 2003, il est nommé directeur général adjoint de la Grande fonction de l’administration. Dans l’exercice de ses fonctions, il représente la Sûreté du Québec auprès de diverses instances dont les élus municipaux, les responsables des ministères et organismes ainsi que les différents partenaires provinciaux et nationaux, en plus de maintenir des relations professionnelles avec les divers syndicats. Il a acquis une formation en administration des affaires (MBA) de l’Université de Laval. Il est directeur général de la Sûreté du Québec jusqu’en octobre 2012.

Dirigeant sq

Mario Laprise (2012-)

Directeur général de la Sûreté du Québec, Montréal

Mario Laprise a d’abord été policier à la Sûreté du Québec pendant près de 26 ans, soit de 1979 à 2005. Au cours de ces années, il a exercé différentes fonctions de patrouilleur, d’enquêteur et d’officier. Il a, entre autres, été capitaine responsable de l’escouade Carcajou (1996-1998) et responsable du Service des enquêtes sur les projets conjoints (1998-2005), à titre d’inspecteur. À cet égard, il a été coordonnateur provincial de la lutte au crime organisé et a contribué à l’implantation de sept escouades régionales mixtes, symboles de partenariats policiers. Il a de plus été un acteur-clé de la coordination de l’opération policière connue sous l’appellation de « Printemps 2001 ».

Approché par Hydro-Québec en 2005, M. Laprise a accepté de relever les nouveaux défis qu’on lui a présentés et de prendre charge de la Direction de la sécurité industrielle, et ce, jusqu’à son retour à la Sûreté du Québec en tant que directeur général. Il s’est alors démarqué par sa vision stratégique du concept de sécurité de l’entreprise. Au cours de ces années, il a aussi réalisé des études de maîtrise en administration publique dans le domaine de la gestion, de même que des études diversifiées en fonction de spécialités policières recherchées.

Nommé par le gouvernement du Québec le 10 octobre 2012, monsieur Mario Laprise est le directeur général de la Sûreté du Québec depuis le 15 octobre 2012.

Image pour section pornographie juvénile Image Alerte AMBER Bouton Crimes non résolus
Programme de cadets 2014

Dernière modification : 2012-11-29

Logo du gouvernement du Québec

© Gouvernement du Québec, 2014

La Sûreté du Québec, corps de police national, agit sous l'autorité du ministre de la Sécurité publique et a compétence pour prévenir et réprimer les infractions aux lois sur l'ensemble du territoire du Québec.

Taille du texte petite Taille du texte moyenne Taille du texte grande Envoyer ce lien à un ami Suivez la Sûreté du Québec sur Twitter Les vidéos de la Sûreté du Québec sur YouTube Les vidéos de la Sûreté du Québec sur TagTélé Page Facebook de la Sûreté du Québec Taille du texte petite Taille du texte moyenne Taille du texte grande Suivez la Sûreté du Québec sur Twitter Les vidéos de la Sûreté du Québec sur YouTube Les vidéos de la Sûreté du Québec sur TagTélé Page Facebook de la Sûreté du Québec Accueil national Accueil national Vidéos Vidéos Album photos Album photos Toute la galerie multimédia Visitez notre galerie multimédia Toute la galerie multimédia